Le Camino Francés est en danger !

L’Association Galicienne d’Amis du Chemin de Saint-Jacques (AGACS), sollicite l’intervention de tous ses sympathisants afin d’éviter les agressions urbanistiques sur le tracé du Camino. Le texte qui suit est une traduction de la page web du site de l’association http://www.amigosdelcamino.com/ dénonçant le projet de construction d’une zone industrielle d’un million de mètres carrés dans le Concello de O Pino, sur le tracé du Camino francés aux portes de la ville de Compostelle.

Autre exemple de mépris des chemins de Compostelle...
Chemin de l'Intérieur (de Irun à Burgos)

Borne "normale" au pied du tunnel de San Adrian


Borne et chemin victimes de l'urbanisation à l'entrée de Vitoria

Texte traduit - Malgré la proclamation du  Camino francés comme Premier itinéraire culturel européen et son classement au Patrimoine de l'Humanité par l’UNESCO, les lois de protection du tracé du chemin se montrent en pratique inefficaces.

Ces dernières années, en Navarre, à La Rioja, en Castille-Leon, et maintenant en Galice, le Camino a été profondément dénaturé par la construction de voies de circulation rapide et par des projets urbanistiques en tout genre. Actuellement nous nous trouvons dans une situation d’extrême gravité qui produira des dommages irréparables dans le tronçon final du Camino francés.

Les pèlerins arriveront à Compostelle en traversant une zone bétonnée occupée par des nefs industrielles, en franchissant des voies de circulation de poids lourds et en subissant toutes les nuisances d’une zone industrielle.

En dépit de l’opposition de nombreux propriétaires des terrains traversés par le Camino dans la zone de O Pino, des travaux de déboisement ont déjà commencé. Il sera difficile d’éviter cette nouvelle agression, mais nous avons l’obligation morale de nous y opposer et de lutter avec tous nos moyens.

Devant une telle agression, impensable au XXI ème siècle dans un pays civilisé, notre association a pris toute une série de mesures pour éviter ce qui pourrait être le coup de grâce au Camino francés en Galice et un précédent d’impunité pour toute autre agression sur les chemins jacquaires.

Nous avons déjà dénoncé auprès de l’UNESCO cette violation du tracé protégé du Camino et nous nous sommes mobilisés pour alerter toutes les associations et amis du chemin de Saint-Jacques. Nous allons canaliser toutes les protestations à travers notre courrier : info@amigosdelcamino.com.

Ci-dessous quelques adresses locales où pouvoir adresser vos protestations si vous voulez participer à cette campagne :

xacobeoweb@xacobeo.es
presidente@xunta.es
gabinete.cptopt@xunta.es
info.cidadan@xunta.es
manuel.taboada@concellodeopino.com


Nous ne sommes pas contre le progrès, mais nous demandons du bon sens et le respect d’un chemin qui est le nôtre, qui est le patrimoine de tous et que nous devons transmettre dans les meilleures conditions possibles aux générations futures.

Avec nos salutations et remerciements pour votre aide et pour vos initiatives.

Dernières nouvelles :
le département de gestion du patrimoine de la Xunta de Galicia a décidé de suspendre les travaux le temps de re-étudier " le possible tracé historique du chemin " dans la zone.